L'obésité n'est pas une maladie


20/02/2020Santé Obésité


Au cours de ces quatre dernières décennies, le long cheminement et les recherches du Dr Larocque ont enfin procuré des réponses d'espoir. Pour lui, aucun doute que ces personnes en surpoids ou obèses ne sont pas malades, et bien que l'obésité conduise à des maladies débilitantes et à une diminution importante de l'espérance de vie, pratiquement tout le monde peut maigrir et maintenir son poids perdu, sans excuse ... Maigrir, c'est choisir sa vie aujourd'hui, c'est vivre ici et maintenant. La responsabilisation demeure la clé et la déculpabilisation son secret.

Ça fait seulement 20 ans que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu l'obésité comme une maladie. Le but était de sensibiliser les professionnels de la santé, les chercheurs et la population aux effets dévastateurs de cette condition décrite comme étant alors au stade d'épidémie mondiale. De nombreux professionnels de la santé ont donc cessé de culpabiliser leurs patients, allant même jusqu'à les réconforter en leur disant que ce n'était pas leur faute, qu'ils étaient malades. Les conséquences ont été encore plus néfastes avec l'augmentation fulgurante de cas de diabète de type 2, d'hypertension artérielle, de cholestérol sanguin, de maladies cardio vasculaires, d'arthrose et même du cancer.

Au cours de ces quatre dernières décennies, le long cheminement et les recherches du Dr Larocque ont enfin procuré des réponses d'espoir. Pour lui, aucun doute que ces personnes en surpoids ou obèses ne sont pas malades, et bien que l'obésité conduise à des maladies débilitantes et à une diminution importante de l'espérance de vie, pratiquement tout le monde peut maigrir et maintenir son poids perdu, sans excuse... Loin de proposer une méthode miracle, vous découvrirez des réflexions et trucs concrets pour cheminer et comprendre cette réalité ou celle des gens qui l'entourent, et enfin redéfinir la gestion de poids.

Qu'est-ce que le régime Kéto ?

Le régime « kéto » ou « cétogène » est basé sur une réduction des glucides, une consommation limitée de protéines et une augmentation des lipides dans l'assiette. Le but de l'alimentation cétogène est de diminuer au maximum le glucose (source première d'énergie de nos cellules) pour obliger le corps à aller chercher son énergie dans les graisses, de la même manière que lors d'un jeûne.

Considérant le regain de popularité de la « vieille » diète cétogène Kéto, Le Dr Laroque dresse le pour et le contre d'un tel régime pour conclure que s'il est suivi de façon adéquate et contrôlée, il peut être supérieur aux diètes méditerranéennes et véganes plus connues.

Par le Dr Maurice Laroque aux Éditions Un Monde Différent


Acheter ce livre sur mazon

Cela pourrait vous intéresser


© 2021 Alexandre Glouchkoff
- Stats