Y aurait-il vraiment un « grand mensonge du cholestérol » ?


11/03/2013 - 19 mn

Y aurait-il vraiment un « grand mensonge du cholestérol » ?
Une dénonciation d’un prétendu « complot » ou « grand mensonge du cholestérol » fait recette sur Internet et en librairie. Un réseau international s’est ainsi constitué, The International Network of cholesterol skeptics (THINCS), dont l’un des représentants en France est le Docteur de Lorgeril, auteur de plusieurs livres grand public, et qui proclame que le cholestérol n’a à voir ni avec la genèse des plaques d’athérosclérose [1], ni avec ses manifestations cliniques, et qu’essayer d’en abaisser la concentration dans le sang, en particulier au moyen des statines, n’aurait aucun sens. Pour lui, tout ceci serait le résultat d’un complot ourdi par des médecins, chercheurs, biologistes, sociétés savantes, industrie pharmaceutique et régimes politiques [2].

Les campagnes de ces « militants anticholestérol » méritent d’être dénoncées avec une vigueur particulière car elles ont de nombreuses conséquences, non seulement en ce qui concerne les personnes en bonne santé, mais aussi en ce qui concerne de très nombreux malades. La science de l’athérosclérose n’a pas, bien évidemment, permis de rayer de la carte cette affection, elle a néanmoins suffisamment progressé – sur tous les fronts – pour que l’on puisse, en 2012, lui attribuer une grande partie de l’augmentation de la durée de vie que l’on observe depuis des années dans nos pays. La mortalité globale, en France, diminue régulièrement et cette diminution est essentiellement une conséquence de la réduction de la mortalité cardiovasculaire [3].


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !