Transparence pour les consommateurs ou barrière à l'innovation ?


14/10/2013 - 6 mn

Transparence pour les consommateurs ou barrière à l'innovation ?
Est-ce bon pour la santé ? Est-ce que cela renforce le système immunitaire ? Jusque récemment, c'étaient essentiellement les producteurs eux-mêmes et les étiquettes collées sur les emballages qui répondaient à la question de la valeur ajoutée des aliments pour la santé. « Renforce la flore intestinale », « renforce le coeur et la circulation » et « réduit le cholestérol » sont quelques-unes de ces allégations. Comme preuve, les fabricants devaient démontrer les bienfaits de leurs produits dans des études réalisées par leurs soins. En 2006, a cependant été adopté le règlement concernant les allégations nutritionnelles et de santé. Ce règlement fixe des règles visant à harmoniser l'utilisation des allégations nutritionnelles et de santé au niveau européen.

Le règlement concernant les allégations nutritionnelles et de santé ne manquera pas d'apporter bien des changements

Ce règlement européen a été l'un des principaux sujets de discussion de nombre d'exposants présents au salon Food Ingredients Europe (Fi Europe) organisé du 19 au 21 septembre à Francfort-sur-le-Main (*). Les entreprises spécialisées dans les denrées alimentaires et les emballages travaillent en étroite collaboration à l'élaboration de solutions compatibles avec ce nouveau règlement et à l'amélioration de l'apparence et du contenu du produit.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !