Quelles stratégies marketing gagnant-gagnant pour le plaisir et la santé ?


07/11/2016 - 3 mn

Quelles stratégies marketing gagnant-gagnant pour le plaisir et la santé ?
Dans la restauration rapide et dans de nombreux autres cas, les consommateurs peuvent choisir entre différentes tailles de portion d’un repas, d’une boisson ou d’un dessert. Ces trente dernières années, la disponibilité de portions alimentaires toujours plus larges a été l’un des facteurs contribuant à la diffusion massive du surpoids et de l’obésité. Les solutions qui consistent à souligner les dangers de la surconsommation pour la santé ont pour conséquences de réduire les attentes de plaisir des consommateurs, et sont en général contraires aux intérêts économiques des industriels. Cependant il est toutefois possible d’encourager les consommateurs à choisir de plus petites portions, sans « coût hédonique » (diminution des attentes de plaisir) ni perte économique.

Dans la recherche en comportement du consommateur, la surconsommation alimentaire est parfois expliquée par l’attrait sensoriel des aliments (leur apparence, leur goût, leur odeur), qui peut inconsciemment augmenter l’appétit. Mais en réalité, les recherches en physiologie de l’alimentation montrent que le plaisir sensoriel diminue avec la quantité (un phénomène physiologique universel appelé « satiété sensorielle spécifique »), et que les petites portions sont en fait les plus plaisantes, d’un point de vue sensoriel (Rolls et al. 1981). Il s’agit donc d’aider les consommateurs à correctement anticiper le plaisir sensoriel des petites portions, lorsqu’ils choisissent une taille de portion.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à consulter

Nourrissez (vraiment) votre corps !
© Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste
Ce site utilise des cookies - CGU & Mentions légales