Nos processus de choix et de décision d'achat alimentaire ne sont pas très rationnels


22/01/2013 - 5 mn

Nos processus de choix et de décision d'achat alimentaire ne sont pas très rationnels
Les enseignements conjugués de l’économie comportementale et des neurosciences ont profondément modifié ce qu’on pensait être à la base des processus de décision humains. Antonio Damasio, professeur de neurobiologie et directeur du département de neurologie de l’université de l’Iowa écrit en 2001 : « Nous en avons peut-être plus appris sur le cerveau et la pensée dans les années 1990 que dans toute l’histoire de la psychologie et des neurosciences.» L’enseignement majeur est à la fois simple et révolutionnaire : l’humain n’est pas l’être rationnel que la théorie économique dite standard a longtemps décrit.

Nous sommes ainsi limités à la fois dans nos ressources – on pourrait dire le hardware – et dans notre mode de fonctionnement qui pourrait être alors notre software. Nous ne pouvons donc être, dans nos décisions, des supercalculateurs cherchant à maximiser notre utilité individuelle au travers de l’identification de la solution optimale parmi un ensemble de choix disponible parfaitement analysés.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !