Les Français souffrant de troubles alimentaires, victimes collatérales du confinement


30/04/20 Troubles alimentaires 

Déjà difficile en temps normal, il est désormais compliqué pour ne pas dire impossible d’effectuer un suivi médical et psychologique efficace et pertinent pour nombre de patients. Et ce notamment pour les victimes de violences conjugales (une hausse de 32% et mise en place d’un système d’alerte pour les femmes dans les pharmacies), les malades chroniques atteints de diabète, VIH, maladies cardiaques, etc. mais aussi les personnes souffrants de troubles du comportement alimentaire (TCA).
Les Français souffrant de troubles alimentaires, victimes collatérales du confinement

Déjà en temps normal, les troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie, obésité, orthorexie, mérycisme, Pica, Night eating syndrome) et les troubles digestifs impactent 15% de la population, et ce sont des pathologies difficiles à diagnostiquer et à soigner.

Près d’un Français sur dix (soit 8 millions) souffre de troubles du comportement alimentaire et si l’explosion de la télémédecine rend, en théorie, possible un suivi à distance, nombreux sont les patients et professionnels de santé à évoquer une certaine réticence des patients, qui, du fait des confinements groupés, peuvent difficilement s’isoler et parler librement à leurs médecins.

En parallèle, on note une hausse inquiétante de l’anxiété et des problématiques de santé mentale, soit tout autant de paramètres qui entrent en ligne de compte alors que les médecins et hôpitaux sont aujourd’hui débordés.


À lire aussi : Troubles du comportement alimentaire, peurs et fausses croyances : l’impact d’internet et des réseaux sociaux


Feeleat, l'application qui rassemble l'ensemble de la chaîne thérapeutique autour du malade pour mieux le comprendre, l'accompagner et le soigner, la conviction qu’un patient acteur de sa guérison, impliqué et engagé est un patient mieux soigné, est une véritable motivation. C’est en comprenant le vécu réel au quotidien de son patient que le professionnel de santé pourra établir un meilleur protocole thérapeutique.

C’est pourquoi, Feeleat développe des technologies qui mettent le patient au centre de son soin, qui lui permettent d’être acteur de sa prise en charge, et qui apportent aux médecins et aux professionnels de santé des informations fiables et factuelles sur le vécu de leurs patients.

Un outil qui accompagne au quotidien et qui facilite le suivi médical et psychologique à distance

Téléchargée plus de 50 000 fois, l’application Feeleat (disponible gratuitement sur Android et IOS), assure l’intermédiation entre patients et médecins entre deux consultations, mais elle permet aussi et surtout au patient de mieux comprendre sa maladie et l’impact de son alimentation sur son bien-être. En effet, Feeleat a été pensée comme un carnet alimentaire dans lequel les utilisateurs enregistrent leurs repas en les rattachant à un contexte (lieu, compagnie), à des émotions, des sensations corporelles, des réactions. Au fur et à mesure, ils pourront prendre conscience des situations favorables à leur alimentation et de celles qui, au contraire, les mettent en difficulté.

Une interface médicale pour un suivi plus efficace

Pour un suivi médical et psychologique complet, Feeleat a également développé FeeleatMed, une interface médicale, accessible sur internet, qui permet aux praticiens et récolter les données enregistrées par leur patient dans l’application, agrégées sous forme de graphiques pour gagner du temps, et d’échanger, soit via des commentaires sur les repas ou humeurs du patient, soit via une messagerie disponible à partir de l’application.

Les utilisateurs pourront de leur côté, trouver un professionnel de santé pour les suivre grâce à la fonctionnalité « Mon suivi médical » mais aussi grâce à l’annuaire des praticiens qui ont déjà intégré FeeleatMed à leur pratique.



Autres articles à consulter


© 2020 Alexandre Glouchkoff
Mentions légales - Cookies