Le gras enfin roi ?


21/11/2018 - 10 mn

Le gras enfin roi ?
Après avoir été banni, puis victime de ségrégation raciale (les « bons » gras contre les « mauvais »), voici que le gras global a reçu l’absolution royale – il ne serait qu’une victime de l’empereur Sucre et son puissantissime lobby. Pendant ce temps-là, alors que le beurre agonise dans le caniveau, l’huile d’olive s’envole avec des ailes d’ange ! Ça sent la daube !

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les maladies cardio-vasculaires sont la première cause mondiale de mortalité prématurée dans le monde avec 17,7 millions de morts par an, soit 31 % de la mortalité totale.

7,4 millions sont dus à une cardiopathie coronarienne et 6,7 millions à un accident vasculaire cérébral. Ces maladies concernent à la fois un dysfonctionnement du coeur parce que ses artères sont plus ou moins bouchées, un cerveau dont les vaisseaux cèdent sous la pression, des hémorragies vasculaires entraînant des phlébites puis des embolies du poumon : effet létal garanti.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à consulter

Nourrissez (vraiment) votre corps !
© Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste
Ce site utilise des cookies - CGU & Mentions légales