La pollution du BIO : mythe ou réalité ?


20/05/2010 - 6 mn

La pollution du BIO : mythe ou réalité ?
L'agriculture biologique se définit comme un mode particulier de production qui, au niveau de l'exploitation agricole, privilégie, selon un système d'approche global respectueux de l'environnement et du bien-être animal, les pratiques de gestion plutôt que le recours à des intrants extérieurs.

On compte environ 12 000 exploitations de ce type en France correspondant à une surface de près de 600 000 hectares. L'intérêt de consommer des aliments issus de l'agriculture biologique doit s'évaluer en fonction d'une étude bénéfices / risques selon des études disponibles, en particulier celles privilégiant les études comparatives avec des produits conventionnels. Nous ne traiterons ici que des aspects de pollution chimique.

Evidemment, les principaux points de discussion portent, d'une part sur l'interdiction d'utiliser des pesticides de synthèse et d'autre part sur les risques de contamination par des mycotoxines. Il faut aussi rajouter le strict encadrement des traitements vétérinaires mais aussi le fait que l'écosystème agricole peut être pollué par des sources naturelles ou anthropogéniques.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à consulter


Nourrissez (vraiment) votre corps !
© Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste
Ce site utilise des cookies - CGU & Mentions légales