La non prise en charge des soins diététiques est une aberration inacceptable !


08/02/2018 - 6 mn

La non prise en charge des soins diététiques est une aberration inacceptable !
Pour les patients atteints de pathologies chroniques, la non prise en charge de la consultation diététique induit une inégalité d’accès aux soins et une perte de chances, tant pour les patients hospitalisés que pour ceux qui retournent chez eux sans possibilité de se faire suivre. Elle est également un frein au développement de l’ambulatoire, qui s’appuie en particulier sur le suivi diététique à domicile.

En 2011, la Haute Autorité de Santé (HAS) a établi des parcours de soins spécifiques pour la prise en charge thérapeutique de 11 maladies chroniques [1]. Pour certain d’entre eux (obésité et diabète, notamment), elle a reconnu que l’intervention d’un diététicien était nécessaire en complément d’autres approches. Or, la non prise en charge de ces consultations par l’assurance maladie rend ces parcours non-opérationnels. En empêchant ces patients de bénéficier de soins jugés officiellement nécessaires, cette situation crée non seulement une inégalité d’accès aux soins mais une perte objective de chances : en l’absence de suivi diététique, à l’hôpital et en post-hospitalisation, l’état de santé des patients se dégrade, alors que celui des patients suivis s’améliore.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !