La chirurgie de l'obésité vouée à l'échec sans un traitement des causes psychologiques


26/05/2016 - 5 mn

La chirurgie de l'obésité vouée à l'échec sans un traitement des causes psychologiques
Une prise en charge chirurgicale de l'obésité sévère ou morbide a peu de chances de réussir à moyen et long terme, si les causes psychologiques, qui sont à 80%-90% à l'origine de la maladie, ne sont pas également traitées, affirme le Dr Jean-Yves Le Goff, chirurgien viscéral spécialisé en chirurgie de l'obésité, à l'occasion de la Journée européenne de lutte contre l'obésité.

Après la chirurgie, le suivi psychologique est primordial pour éviter une rechute

« L'obésité sévère ou morbide est une addiction dont les causes sont d'origine psychologique à 80%-90%. Il faut traiter ces facteurs, en parallèle à une intervention chirurgicale, sinon il y aura une reprise de poids, des complications et des ré-interventions. Plus de 20 ans d'expérience dans la prise en charge médico-chirurgicale de patients obèses m'ont convaincu que si l'on ne résout pas ces aspects psychologiques, une opération, quelle que soit le type d'intervention, est vouée à l'échec sur le moyen et le long terme », explique le Dr Jean-Yves Le Goff, chirurgien viscéral, qui a mis au point une méthode innovante de chirurgie de l'obésité, baptisée Technique Le Goff.


Devenez PREMIUM !


Autres articles à consulter


Nourrissez (vraiment) votre corps !
Vous vous sentez totalement désemparé(e) face à la cacophonie alimentaire et nutritionnelle ambiante et vous ne savez plus comment vous y prendre pour bien manger ? Vous avez envie de connaître le b.a.-ba des bonnes attitudes pour un équilibre alimentaire réussi où cohabitent en parfaite harmonie poids, forme, bien-être, santé... science et bon sens ? Vous avez besoin d'aide, d'assistance et de motivation pour adopter facilement et durablement un mode de vie plus sain et atteindre enfin vos objectifs ?

© Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste
Ce site utilise des cookies - CGU & Mentions légales