L'allaitement maternel au coeur des conflits d'intérêts


29/05/2017 - 4 mn

L'allaitement maternel au coeur des conflits d'intérêts
Le rapport entre l’allaitement et les conflits d’intérêt peut sembler énigmatique à bon nombre de personnes, et pourtant il est au coeur du problème. Des millions en communication et lobbying pour les formules lactées pour nourrissons... Combien pour l’allaitement ? Avons-nous vraiment un choix éclairé ? C’est pourquoi « Ensemble protégeons l'allaitement, loin des conflits d’intérêts » sera le thème de la semaine mondiale de l'allaitement maternel qui se déroulera du 15 au 22 octobre prochain.

En France, le taux d’allaitement à la sortie des maternités est parmi les plus faibles d’Europe : 70,5% des femmes initient un allaitement en maternité [1], quand les pays scandinaves ont des taux d’allaitement exclusif avoisinant les 90 %. Ce taux baisse très rapidement [2] : il passe à 35 % dès un mois, chute à 10% à trois mois et n’est plus que de 1,5 % à 6 mois (taux que l’OMS appelle à porter à au moins 50% partout dans le monde [3]).


Devenez PREMIUM !

Autres articles à consulter

Nourrissez (vraiment) votre corps !
© Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste
Ce site utilise des cookies - CGU & Mentions légales