Cookie Consent by Cookie Consent by TermsFeed

Faut-il boire huit verres d’eau par jour pour être en bonne santé ?


16/12/2019 - 5 mn

Faut-il boire huit verres d’eau par jour pour être en bonne santé ?
Nous savons tous que l’eau est indispensable aux êtres humains, et que nous ne pouvons pas survivre sans elle. Nous sommes également nombreux à avoir entendu la recommandation selon laquelle nous devrions boire huit verres d’eau par jour, soit environ deux litres. Quand on pense à la quantité d'eau que cela représente, cet objectif semble plutôt excessif. En outre, notre alimentation ne nous procure-t-elle pas elle aussi une certaine quantité d’eau ?

Il a donc été demandé à cinq experts en médecine et spécialistes du sport si nous avons vraiment besoin de ces huit verres d'eau quotidiens et tous ont répondu que non !

Karen Dwyer, Néphrologue

Le seul impératif est de boire lorsque vous avez soif. La couleur de votre urine est le meilleur indicateur de votre niveau d’hydratation. Elle devrait être jaune pâle ; si elle est très foncée, cela signifie que vous êtes déshydraté et avez besoin de boire davantage d’eau ; au contraire, si elle est limpide (comme de l’eau), c’est que vous n’avez pas besoin de boire autant.

Une consommation excessive d’eau peut être dangereuse, en particulier chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques. Le rein possède la capacité remarquable de récupérer l’eau. Si êtes « à sec », il va concentrer l’urine et envoyer un message au cerveau pour qu’il boive davantage.

Vincent Ho, Gastroentérologue

Non, il n’est pas nécessaire de boire huit verres d’eau par jour. Il semblerait que cette recommandation prenne sa source dans une publication de la National Academy of Sciences Food and Nutrition Board datée de 1945, qui établissait que « dans la plupart des cas, la quantité d’eau suffisante pour les adultes est de 2,5 litres ». Mais le texte indiquait également que « la majeure partie de ce volume est apporté par les aliments », une précision qui est souvent ignorée. Une grande partie de l’eau que nous consommons provient en effet des aliments que nous mangeons. Le chou-fleur et l’aubergine, par exemple, contiennent 92 % d’eau.

Il est en outre peu probable qu’une recommandation universelle soit pertinente. Si les adultes en bonne santé n’ont probablement pas besoin de boire huit verres d’eau par jour, des personnes atteintes de certaines maladies, ou vivant dans des climats très chauds, peuvent quant à elles avoir besoin de consommer davantage de liquides.

Michael Tam, Médecin généraliste

Huit verres, soit un peu moins de deux litres d’eau, correspondent au volume d’eau quotidien dont a besoin un adulte à jeun, s’il ne pratique aucune activité (parce qu’il est hospitalisé par exemple), et s’il ne subit pas de pertes liquides (en raison de vomissements ou de diarrhées).

Dans la vie de tous les jours, nous perdons généralement de l’eau (en faisant de l’exercice, en transpirant par temps chaud…), et nous en absorbons également. Certains de ces apports sont évidents (c’est le cas de ceux provenant de notre alimentation : boissons, les aliments juteux comme les fruits et les légumes…). Une source moins évidente est l’eau qui provient de la métabolisation de notre nourriture. La conversion des graisses, des glucides et des protéines en énergie dans notre corps produit en effet de l’eau.

Plutôt que de se concentrer sur un nombre donné de verres quotidiens, buvez simplement lorsque vous avez soif. Et si vous voulez améliorer votre santé, privilégiez l’eau comme boisson, surtout en lieu et place des liquides sucrés.

Jon Bartlett, Spécialiste du sport

Les besoins quotidiens en eau varient en fonction des individus et dépendent d’un certain nombre de facteurs internes et externes. S’il est recommandé de boire huit verres d’eau par jour, ce volume correspond en fait à la quantité destinée à répondre aux besoins physiologiques quotidiens. Le volume réel d’eau requis dans une journée dépend des activités, de la santé et du climat dans lequel on vit. La recherche a démontré que la déshydratation, même légère, peut avoir des effets négatifs sur les performances mentales et physiques. Ces effets sont accentués chez les personnes très actives qui vivent dans des environnements chauds.

L’aide-mémoire le plus simple pour ne pas oublier de boire suffisamment est la soif : buvez à votre soif et, les jours où vos niveaux d’activité sont supérieurs à la normale ou si votre environnement est plus chaud que d’habitude, augmentez la fréquence et le volume de vos rafraîchissements.

Toby Mundel, Spécialiste de l’exercice

De nombreux facteurs déterminent la quantité d’eau dont votre corps a besoin (qui est fournie tous les aliments et liquides que vous consommez, et pas seulement par l’eau !). C’est notamment le cas de la taille, de la composition corporelle (poids, proportion de muscles et graisse), de la quantité de sueur produite (selon l’activité physique, l’environnement plus ou moins chaud ou humide, l’excès de vêtements) ou d’urine excrétée (influencée par la prise de certains médicaments, ou par le fait de se trouver à une altitude élevée), de votre état de santé (fièvre, vomissements ou maladie), de votre état physiologique (grossesse, allaitement) ou de votre régime alimentaire (nourriture riche en eau, glucides).

Pour la plupart des adultes en bonne santé, le fait d’avoir rarement soif et d’avoir une urine jaune pâle (ou incolore) confirme généralement que l’apport en eau est adéquat. Autres conseils utiles : boire un verre de liquide faiblement calorique avant et pendant chaque repas (pour distinguer la faim de la soif) ainsi qu’avant, pendant et après une activité physique (surtout si vous transpirez). Plus n’est pas nécessairement mieux, car ingérer de trop grandes quantités de liquides peut aussi avoir des conséquences négatives sur la santé, même si ces cas de figure sont rares.

(Par Alexandra Hansen, Chief of Staff, The Conversation et Lionel Cavicchioli, Chef de rubrique Santé, The Conversation)

SOURCE : The Conversation  Licence CC BY-ND 4.0


Autres articles à consulter


Nourrissez (vraiment) votre corps

Vous vous sentez totalement désemparé(e) face à la cacophonie alimentaire et nutritionnelle ambiante et vous ne savez plus comment vous y prendre pour bien manger ? Vous avez envie de connaître le b.a.-ba des bonnes attitudes pour un équilibre alimentaire réussi où cohabitent en parfaite harmonie poids, forme, bien-être, santé... science et bon sens ? Vous avez besoin d'aide, d'assistance et de motivation pour adopter facilement et durablement un mode de vie plus sain et atteindre enfin vos objectifs ?


© 2020 Alexandre Glouchkoff
Mes cookies - Mentions légales