Faut-il abandonner la diététique ?


07/09/2012 - 4 mn

Faut-il abandonner la diététique ?
Le rapport de l’ANSES sur les risques liés à la pratique des régimes amaigrissants, rédigé par un groupe de travail que j’ai eu l’honneur et le plaisir de diriger a fait grand bruit. Mais il a déstabilisé les patients qui ont pu perdre la boussole, en se demandant à quel saint se vouer ; les médecins qui se sont demandés ce qui leur restait à faire ; les médias qui ont vu là un nouveau scandale ; les « anti » qui ont dénoncé une médecine dangereuse ; les partisans du complot qui ont jeté aux orties marchands et commerçants ! Et puis il y a tout ceux qui en ont profité pour dire « vous voyez la diététique ça ne sert à rien »...

Si ceci représente le résultat de ce gros travail, alors il a échoué dans ses objectifs. Qu’en est-il en vérité ? L’obésité est une maladie ayant des causes et des conséquences multiples et variées selon les personnes : c’est le premier constat. En découle le fait qu’à situations différentes, il faut une approche thérapeutique personnalisée : ici un changement de mode de vie, là une approche comportementale, là un soutien psychologique, ici une prise en charge somatique d’un syndrome d’apnée du sommeil, d’une gonarthrose, d’une dépression… : le régime standard et pour tous est inadapté.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !