Edulcorants intenses et grossesse : l’étude norvégienne n’établit aucun lien de causalité


04/09/2012 - 2 mn

Edulcorants intenses et grossesse : l’étude norvégienne n’établit aucun lien de causalité
L’Association Internationale des Edulcorants (ISA France) a pris connaissance de l’étude d’observation [1] publiée le 1er août par des chercheurs norvégiens, portant sur la consommation de boissons sucrées et de boissons contenant des édulcorants et la survenue d’accouchements prématurés. Cette étude épidémiologique ne permet pas d’affirmer un lien de causalité entre la consommation de boissons édulcorées et le risque d’accouchement prématuré.

En effet, comme le précisent ses auteurs, la nature même de l’étude – une étude épidémiologique – ne permet pas de rendre compte d’un lien de cause à effet. Ses auteurs concluent en outre que d’autres facteurs, médicaux, diététiques, comportementaux ou socioéconomiques, peuvent contribuer à augmenter le risque d’accouchement prématuré et demeurent à explorer dans le cadre de cette étude.


Devenez PREMIUM !

Autres articles à découvrir

Nourrissez (vraiment) votre corps !