Aliments au soja : comment les Français les consomment-ils ?


27/02/2020 - 6 mn Soja

Aliments au soja : comment les Français les consomment-ils ?
A l'occasion du Salon International de l’Agriculture, Sojaxa a dévoilé les résultats de la 3e édition de son baromètre « Les Français et les aliments au soja » consacré à la consommation des produits au soja. Principal enseignement, le nombre de consommateurs de produits au soja progresse de 6 points par rapport à 2019. Par-delà l’attrait de plus en plus important pour les protéines végétales, la diversité des aliments au soja (steaks, galettes, boissons, desserts frais, aides culinaires…) séduit de plus en plus de Français : des Français en quête d’authenticité et d’un soja local produit en France.

7 Français sur 10 consomment des aliments au soja

Qu’il s’agisse de galettes de soja ou de poêlées au tofu, de boissons au soja, de desserts natures, aux fruits ou d’aides culinaires, les produits au soja séduisent de plus en plus de Français. Avec 67 % de consommateurs, c’est 6 points de plus qu’en 2017 (61 %) et 26 points de plus qu’en 2014 (41 %).

« Le développement de la consommation s’inscrit dans une logique où le consommateur a bien compris l’intérêt des protéines végétales et donc des produits au soja » souligne Olivier Clanchin, Président, Sojaxa.

À noter que les consommateurs de produits au soja :

  • sont des femmes à 53 %, versus 47 % des non consommateurs,
  • sont jeunes, 39 % des consommateurs ont moins de 40 ans, versus 30 % des non consommateurs,
  • et habitent à 44 % dans des villes de plus de 100 000 habitants, versus 32 % des non consommateurs.
De plus, ils sont 36 % à indiquer que l’alimentation permet de préserver sa santé, alors que seuls 27 % des nonconsommateurs le pensent.

Des aliments au soja de plus en plus diversifiés

En moyenne, ce sont plus de 3 types de produits différents au soja qui ont été consommés au domicile en 2019. Cette diversification de la consommation d’aliments au soja a principalement bénéficié aux produits de type steaks, galettes et nuggets de soja, plébiscités par 82 % des consommateurs, mais aussi aux desserts de type yaourt au soja aux fruits qui progressent de 4 points en 2 ans.

Les produits au soja, au coeur du flexitarisme

Pour 55 % des Français, d’un point de vue nutritionnel, les aliments au soja sont complémentaires aux protéines animales (viandes, poissons) et, pour 58 %, au lait et produits laitiers. D’ailleurs, les consommateurs de produits au soja sont séduits par leurs qualités nutritionnelles :

  • Pour 53 % d’entre eux, c’est la quantité élevée de protéines qui leur plaît.
  • Et, pour 52 %, la faible teneur en graisses saturées.
Une tendance à l’équilibre nutritionnel et au rééquilibrage entre protéines animales et protéines végétales qui correspond aux préconisations du PNNS 4 (Programme National Nutrition Santé) et se confirme à travers la perception des Français de la place des aliments au soja dans l’équilibre alimentaire.

Pour les Français, les produits au soja :

  • s’intègrent parfaitement dans une alimentation équilibrée,
  • permettent d’équilibrer les apports entre protéines animales et végétales,
  • peuvent agir favorablement sur la santé.

Cette répartition des apports protéiques se traduit également dans les rayons des magasins. Ainsi, plus de 6 consommateurs sur 10 indiquent qu’il n’y a pas de risque de confusion entre les boissons au soja et le lait.

De plus, 87 % des consommateurs de produits au soja consomment au moins un autre type de produits à base de végétaux (amande, avoine, pois chiche…) dans le cadre d’une diversification de leur alimentation.

En tant que légumineuse, le soja est également mis en avant dans le PNNS 4. Un atout que Sojaxa entend mieux faire connaître puisque seuls 35 % des Français savent que le soja est une légumineuse.

Des consommateurs attentifs à l’impact environnemental… et quelque peu perdus

En lien direct avec l’actualité de ces derniers mois, les images d’incendie et de déforestation en Amazonie, l’image environnementale des aliments au soja s’est fortement dégradée auprès des Français. En 2019, ils ne sont plus que 37 % à penser que les produits au soja sont respectueux de l’environnement versus 50 % en 2017.

De fait, en peu de temps, le soja est devenu le symbole de la déforestation, de la perte de biodiversité liée et de son impact sur le climat.

Pourtant, lorsque l’on parle de soja et de déforestation, il s’agit d’abord et avant tout du soja destiné à l’alimentation du bétail et non de celui utilisé pour les produits d’alimentation humaine comme l’a montré le rapport de Greenpeace paru en juin 2019.

Face à cette confusion, 35 % des Français pensent que le soja utilisé dans les produits au soja destinés à l’alimentation humaine vient d’Asie et 31 % d’Amérique du Sud et ce, alors que depuis plus de 30 ans, les entreprises membres de Sojaxa développent une filière tracée pour garantir un soja sans OGM. Une priorité est donc pour Sojaxa de clarifier l’information et de valoriser la filière du soja français.

Au final et bien que la culture OGM soit interdite en France comme partout en Europe, seuls 15 % des Français savent que les produits au soja commercialisés en France sont sans OGM et 31 % n’en ont aucune idée.

Pourtant, 100 % des aliments au soja produits en France par les membres de Sojaxa sont issus de soja français et donc sans OGM.

Une attente forte d’information claire et lisible

Si, pour les membres de Sojaxa, la prise de conscience de l’impact de l’alimentation sur la planète est essentielle. Les dernières actualités montrent qu’aujourd’hui plus encore il est nécessaire de mieux informer les Français et les consommateurs sur la provenance et la qualité du soja.

D’ailleurs, 65 % des consommateurs d’aliments au soja expriment des besoins forts en termes d’information.

Leurs principales préoccupations se tournent tout d’abord sur deux informations que la réglementation ne permet pas aujourd’hui d’apposer sur la face principale des emballages des produits au soja : l’absence d’OGM, le 100 % végétal et l'origine géographique.

« Au sein de Sojaxa, nous travaillons sur un cahier des charges, avec l’ensemble des acteurs de la filière, pour avoir demain un logo qui puisse revendiquer en face avant cette logique du soja français sans OGM. » indique également Olivier Clanchin, Président, Sojaxa.

Le soja français représente une réelle opportunité pour manger responsable. Non seulement, il est le gage d’une alimentation diversifiée et équilibrée en termes d’apports entre protéines animales et végétales, mais c’est aussi une plante qui, cultivée selon le modèle français promu par Sojaxa, préserve et enrichit les sols.

Le soja a la particularité d’être l’un des rares végétaux capables de capter naturellement l’azote de l’air pour assurer sa croissance mais également de le restituer dans la terre, limitant ainsi les apports d’engrais pour les cultures futures.

Qu’il s’agisse de leurs apports nutritionnels, de leur valeur environnementale mais aussi tout simplement de leur goût, les produits au soja français sont un modèle d’avenir comme le montrent les résultats de cette 3e édition du baromètre Sojaxa.

À propos du baromètre Sojaxa « Les Français et les aliments au soja »

Réalisé depuis 2014 par l’Institut QualiQuanti, la 3e édition du baromètre Sojaxa a été menée en décembre 2019 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 050 répondants et une vague de contrôle, en janvier 2020, auprès de 500 répondants. Les consommateurs de produits au soja sont les personnes ayant répondu avoir consommé au moins 1 produit au cours des 12 derniers mois parmi une liste de propositions (boisson au soja, steak ou galette de soja…).

Infographie Baromètre Sojaxa 2020 : « Les Français et les aliments au soja »

SOURCE : Sojaxa

Autres articles à consulter


Nourrissez (vraiment) votre corps
Rééquilibrage alimentaire personnalisé
© 2020 Alexandre Glouchkoff
Mentions légales